Foire aux Questions

Quelle différence entre le Maquillage Permanent et le Maquillage Semi-Permanent ?


Le maquillage permanent est une technique de tatouage esthétique inventée par l'américaine Paty Pavlik dans les années 70 du siècle dernier, mais qui est encore utilisée de nos jours par certaines esthéticiennes peu rigoureuses.

Paty Pavlik a adapté une machine de tatouage électrique inventée au 19e siècle pour l'utilisation avec des aiguilles plus fines et a commencé à l'utiliser pour tatouer des sourcils.

Sa méthode s'est vite répandue non seulement aux Etats-Unis mais également en Europe.

Quelque temps après, au fur et à mesure que la méthode se répandait, les retours négatifs ont commencé à faire surface.

L'inconvénient principal rapporté par les clientes mécontentes était la transformation irréversible de la peau dans la zone tatouée:
- la peau devenait plus épaisse,
- les poils de sourcils ne repoussaient plus,
- la forme des sourcils se déformait,
- et le plus grave, les sourcils changeaient de couleur (souvenez-vous des sourcils bleus, gris ou violets qu'on a tous vus plus d'une fois).

Retenez bien ces conséquences désastreuses car elles sont signe d'un tatouage esthétique de mauvaise qualité et sont source de complexes de nombreuses femmes sur leur physique.

Naturellement, le mécontentement des clientes a conduit à une étude plus approfondie de la méthode du maquillage permanent par des médecins.
Il s'est avéré que les conséquences indésirables du maquillage permanent ont été provoquées par l'implantation du pigment trop profondément dans la peau.

Pour le comprendre, regardons en détail ce qui se passe avec la peau après implantation du pigment en profondeur.

Souvenez-vous que la peau est composée de plusieurs couches: l'épiderme, le derme et l'hypoderme.

Le maquillage semi-permanent implante le pigment dans la couche supérieure du derme - couche papillaire à la frontière avec l'épiderme, alors que le maquillage permanent dans la couche profonde - la couche réticulaire. Et c'est là qu'est la différence de principe entre les deux techniques.
Que ce soit dans la couche supérieure ou la couche profonde, la réaction du corps humain à l'intrusion est la même, à savoir l'inflammation suivie de la régénération des tissus. En revanche, les conséquences ne sont pas les mêmes selon la profondeur d'intrusion.

Premièrement, les tissus de la couche papillaire du derme se régénèrent facilement et retrouvent rapidement leur aspect initial, alors que les tissus de la couche réticulaire se régénèrent plus difficilement et avec la formation systématique des tissus fibreux. Ces tissus sont plus denses et moins élastiques. Une des conséquences en est que les follicules pileux ne peuvent pas se régénérer et les poils de sourcils ne repoussent plus.

Deuxièmement, l'inflammation déclenche le processus de phagocytose, c'est-à-dire l'élimination ou à défaut l'isolation des éléments étrangers au corps humain par les macrophages. Les macrophages ce sont des cellules capables d'absorber et détruire des cellules étrangères au corps humain, comme le pigment par exemple.

Les particules grosses ou non organiques (par exemple des particules de fer ou de titane) qui composent la majorité des pigments, ne peuvent pas être phagocytées et restent encapsulées dans les macrophages. Lorsque cela se passe dans la couche profonde du derme, le pigment encapsulé est en plus reste entouré des tissus fibreux.

Il est protégé ainsi du processus de biodégradation et de la dégradation par les UV. Ainsi, le tatouage fait en profondeur reste à vie, il est donc permanent.

Pire encore, l'implantation en profondeur du pigment et la formation des tissus fibreux autour provoque l'effet Tyndall, c'est-à-dire un effet d'optique lorsque la lumière passant à travers un environnement non uniforme fait percevoir la couleur de l'objet comme plus froide.
Par exemple, si vous regardez les objets dans la brume, ils vous paraissent gris ou bleus.

Le même effet apparait lorsqu'on regarde le pigment à travers la peau, qui à l'instar de la brume fait percevoir le pigment comme plus froid.

Souvenez-vous, plus le pigment est implanté en profondeur, plus la peau au dessus du pigment est dense et plus la couleur du pigment sera déformée et plus froide.

Même si au départ, le pigment était marron, à travers une couche épaisse de la peau il paraitra comme gris, bleu ou violet.

Lorsque la peau vieillit, elle s'affaisse en déformant le dessin des sourcils et les traits du visage.

Contrairement au tatouage sur le corps, un dessin déformé ou qui ne plaît plus sur le visage n'est pas camouflable par un autre dessin. Souvenez-vous, un tatouage permanent qui dure est synonyme de problèmes liés à la perte par la peau de son aspect sain, à la déformation de la forme et de la couleur des sourcils.

Au contraire, un tatouage bien réalisé ne force pas la cliente à chercher des méthodes de sa suppression, mais nécessite seulement une retouche pour l'intensification de l'effet.

Qu'est-ce qu'un tatouage bien réalisé?

L'évolution des méthodes du tatouage a mis en avant la nécessité de contrôler la profondeur d'implantation du pigment.

Les techniques modernes du tatouage esthétique imposent l'implantation du pigment strictement dans la couche supérieure du derme (couche papillaire), ce qui minimise la traumatisation et l'inflammation. Pour cela, la technicienne doit maitriser parfaitement la technique pour être capable de travailler sous l'épiderme mais pas en dessous de la couche papillaire du derme, soit dans une couche équivalente à l'épaisseur de trois feuilles de papier qui se situe entre 0,25 mm et 0,5 mm de profondeur.

Connaissant cela, imaginez le danger des techniques manuelles du tatouage comme le microblading, qui ne permettent pas de contrôler la profondeur d'implantation et dont le prix de l'erreur est la cicatrice avec tous ce qui s'en suit.

Conformément aux normes modernes le tatouage esthétique doit imiter un maquillage de jour léger, et non pas remplacer le maquillage de soir. Si le tatouage reste sur le visage pendant 1,5 à 2 ans et disparait progressivement c'est le signe d'un bon tatouage réalisé avec un minimum de traumatisation et en bonne profondeur. C'est ça le maquillage semi-permanent.

Lorsque vous vous décidez à vous faire faire un tatouage esthétique, faites très attention au professionnalisme et au niveau de connaissances de la technicienne choisie, car le tatouage sur le visage ne laisse pas droit à l'erreur.


Regardez vette vidéo pour savoir pourquoi chez VolumeR on ne pratique pas de Maquillage Permanent :