Foire aux Questions

Qu'est-ce que le MICROBLADING ?


Microblading est une technique asiatique ancestrale qui consiste à découper la couche supérieure de la peau à l’aide d’une lame (du mot blade en anglais) et d'implanter le pigment dans la plaie ainsi obtenue.

Du fait qu’il est très difficile de contrôler manuellement la profondeur de la découpe, il y a deux effets indésirables mais quasi-inévitables du microblading :

- soit la main incertaine de la technicienne ne coupe pas assez en profondeur et le pigment sortira au bout de 1 à 2 mois et tombera avec les peaux mortes,
- soit la découpe est trop profonde et laisse une cicatrice en coupant la couche basale qui se trouve sous l'épiderme.

Immédiatement après la procédure du microblading certaines d’entre vous seront même très contentes car n’y verront que des imitations très fines de poils de sourcils dessinés et ne verront pas de défauts.

Malheureusement, le plus souvent le bonheur des premiers jours se tourne à la déception sévère : ces imitations de poils se dilatent et se transforment en une seule cicatrice massive dont la couleur vire au gris, bleu ou violet.

Autre point dangereux du microblading est la retouche.

Pour maintenir l’effet du microblading vous devrez faire la retouche régulièrement environ tous les 6 mois.

Imaginez qu'il faut que la technicienne repasse avec sa lame exactement sur les mêmes poils fins qu'elle a découpé lors de la procédure initiale! Sa tâche se complique: en plus de contrôler la profondeur de la découpe il faut viser l'endroit du poil fin dessiné un mois auparavant.

C’est pourquoi avec chaque retouche de microblading la quantité de cicatrices augmente et les chances de votre peau de retrouver son aspect sain diminuent.

A cause des multiples manipulations traumatisantes votre peau est abimée de manière irréversible. Toutes les imitations de poils se transforment inévitablement en une seule tache difforme.

De toute évidence l’aspect visuel de la peau maintes et maintes fois abimée sera différent de celui d’une peau saine. Imaginez que la peau sur une partie de votre visage subit régulièrement des découpes. La peau perd son élasticité, sa brillance naturelle et sa pilosité, car lors du microblading les follicules pileux peuvent être découpés ce qui entraine leur dégradation irréversible et signifie qu’aucun poil ne repoussera jamais à l’endroit de la cicatrice, ou pire encore la cicatrice prendra l’aspect d’une balafre épaisse et visible.

Contrairement au microblading, lors de la dermopigmentation au dermographe électrique l'aiguille fait des micropicures comme des pixels dans la peau sans abimer sa structure, ces pixels forment le dessin du poil. La peau reste intacte entre les endroits piqués. La surface de la peau abimée est très réduite et se régénère très facilement et rapidement mais surtout sans aucune trace. Les piqures d’aiguille même multiples ne peuvent pas provoquer la formation du tissu cicatriciel. De plus, l’utilisation d’un dermographe électrique moderne permet de définir avec précision la profondeur d’implantation du pigment au micron près et d’éviter des erreurs d’implanter le pigment trop ou pas assez, le tout sans traumatiser la peau.

Alors pourquoi autant d’esthéticiennes pratiquent et font la promotion du microblading en parfaite connaissance des risques et méfaits de cette méthode au lieu de préférer l’utilisation du dermographe électrique plus inoffensif?

Il y a plusieurs raisons à cela :

- Accessibilité des prix du matériel pour le microblading.
- Facilité d’accès aux formations au microblading.
- Photos très vendeuses.

Voilà tant de raisons pour lesquelles la procédure du microblading a autrant de succès aujourd’hui.

Mais rassurez-vous, la tendance mondiale de renoncer aux méthodes traumatisantes dans la beauté va s’étendre rapidement à la France et bientôt le microblading aura pris sa place d’honneur au musée des techniques obsolètes et sauvages.


Regardez vette vidéo pour savoir pourquoi chez VolumeR on ne pratique pas de Microblading :